Début 2013 : rien ne va plus dans l'un des plus importants abattoirs GAD dans le Nord Finistère. On parle de difficultés, de fermeture de sites, de plans sociaux, les médias sont à l'affut et les syndicats sur les dents. Leur délégué central s'appelle : Olivier LE BRAS, il raconte comment il est arrivé à ce poste particulier. A 40 ans, le conflit le révèle au grand public : diplomate mais déterminé, sensible, présent sur tous les fronts institutionnel, économique et médiatique. Il prône jusqu'au bout la poursuite du travail en espérant un repreneur et invente sur le tas une nouvelle façon de faire du syndicalisme.

A savoir aussi

Pendant le salon chaque auteur dédicace aussi ses autres ouvrages.

Plus de 160 titres attendent leurs lecteurs.