524 mètres..., c'est le record de la vague la plus haute, jamais observée et évaluée, qui s'est abattue le 9 juillet 1958 en Alaska, dans la baie de Lituya, baptisée par La Pérouse en 1786 « Port-des-Français » où il perdit 21 hommes et deux embarcations.
Cette vague fut un « méga-tsunami » causé par l'effondrement d'un pan de montagne de 30 millions de mètres cubes, sous l'effet d'un séisme de 7,9 sur l'échelle de Richter.
Comment vivent et meurent ces « ogresses » que sont les vagues scélérates ? Sortent-elles de nulle part ? Les navires sont-ils capables de les affronter ? Comment les météorologues pourraient-ils en avertir ? Comment l'intellect humain peut-il réagir à ces manifestations extrêmes ? Que font les chercheurs qui s'y intéressent ?

A la fin du Moyen-Age, la moitié de l'espace occupé par l'homme sur la terre est bouleversé. La découverte des nouveaux continents change la face du monde. Les hommes du Moyen-Age comptent de nombreux savants et découvreurs qui font progresser la géographie et la cartographie, ainsi que plusieurs sciences. Ce livre propose une triple approche :

1 – Un hommage aux Chinois et aux Arabes qui à l'aube du Moyen-Age, dans les années 400 à 500 ont produit des inventeurs et des découvreurs.

2 – Comment les progrès et les inventions asiatiques et arabes ont participé au développement technologique et industriel de l'Europe de cette époque.

3 – Une découverte de quelques grandes figures médiévales qui ont fait avancer leur époque, des philosophes, des voyageurs, des découvreurs comme Marco Polo, sans oublier Charlemagne et son engagement sans faille dans le champ de l'éducation.

A savoir aussi

Pendant le salon chaque auteur dédicace aussi ses autres ouvrages.

Plus de 160 titres attendent leurs lecteurs.