Ce livre raconte l'histoire du fils de Geoffroy II, « Arthur de Bretagne », en référence à l'espoir breton du retour du Roi Légendaire.
Bref et tragique le destin d'Arthur 1er de Bretagne demeure un grand moment de l'histoire de Bretagne. Né en 1187, il est fils de Geoffroy II Plantagenêt et de Constance de Bretagne. Il est également prétendant à la couronne Anglaise en tant qu'unique petit-fils du roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt.
Mais Jean sans terre, frère du roi Richard cœur de lion ne se laisse pas faire et parvient à assassiner Arthur.

Une promenade en images et une synthèse des savoirs.
Christian Bougeard parvient à rédiger un texte assez bref de tous les aspects de la Bretagne sous l'Occupation : invasion, défaite, mise en place des structures allemandes d'occupation, vie quotidienne et répression, collaboration et naissance de la Résistance ect... Malgré l'ampleur du sujet l'auteur dresse de nombreux portraits d'hommes politiques et de résistants, nous rappelle le profond brassage de la population de la période, ainsi que la position géographique de la péninsule armoricaine, enjeu stratégique majeur aussi bien pour les Allemands que pour les Britanniques. Puis l'éprouvante dernière année d'occupation qui prépare la Libération, les missions militaires alliées qui viennent renforcer et armer la résistance bretonne et enfin la Bretagne libérée.

Quand en 1941, en Angleterre, le général de Gaulle passa en revue les Forces françaises libres, il s'aperçut que pas moins des trois quart de ses hommes étaient des Bretons. Cela lui inspira cette formule : « Mais, la Bretagne...ce sont les trois quart de la France »
De fait, aujourd'hui, les Bretons sont environ 10 millions, répartis pour une moitié dans les cinq départements de la région, et hors Bretagne pour l'autre moitié, notamment à Paris mais aussi dans le reste du monde. La culture bretonne, longtemps confinée à la famille, au quartier et à la paroisse, s'est adaptée, s'emparant des influences venues du monde entier. L'économie, considérée auparavant comme secondaire, est devenu un enjeu, comme l'ont compris les nouvelles élites. Cette histoire est celle d'une ascension, d'un renouveau, d'une restauration. Dans l'épreuve, les Bretons ont révélé leur valeur.

A savoir aussi

Pendant le salon chaque auteur dédicace aussi ses autres ouvrages.

Plus de 160 titres attendent leurs lecteurs.